[Français] speakEnglish 

Bonjour à tous

Bonne visite

kouni

Dérouler et tresser un panneau de lattes de bambou

Tout d'abord : bien s'installer


Vous êtes dans votre espace avec tout le matos à portée de main...très bien mais avez-vous pensé à l'essentiel ? Si vous ne le pratiquez pas, voici un bon conseil, pour n'importe quels travaux dans lesquels vous vous lancez, ETIREZ-VOUS.
Faites vous une session d'étirement, comme à l'école. (Y en avait pas à l'école ? Pas grave, ça s'apprend et c'est très simple).
Oui, par ce que en suivant ce que je vous explique ici, vous verrez que je travaille en station assise, avec les pieds, et qu'à la fin de la journée le dos vous fait savoir qu'il est là...d'où la nécessité de bien s'étirer, et régulièrement.
Les flexions, bassin, épaules, bras, tête, doigts, la totale.

Le déroulé, une technique ancestrale pratique


Les visiteurs avertis du site et les voyageurs africains ou asiatiques connaisse déjà cette technique du déroulé de bambou, qui est très répandue, car facile de mise en oeuvre. Elle donne naissance à une esthétique particulière des maisons traditionnelles de certaines régions, comme en Indonésie ou en encore Madagascar, où j'ai pu observer brièvement cette technique et ses utilisations.

Elle sert souvent pour faire les parois des murs d'habitation, greniers, mais aussi pour réaliser des planchers rudimentaires étonnamment résistants (en suspension!). Le tressage de cette manière, comme le tressage en général, améliore la résistance de l'ensemble à la déformation, et le bambou offre après déroulement une belle élasticité.

Les quelques étapes que je propose ici ne sont peut être pas conforme à celles que vous connaissez déjà.
Vous connaissez une façon de faire différente ? Partagez là... Des corrections sont aussi bienvenues.

A. Fendre dans la longueur

Cliquez pour agrandir l'image
Il faut commencer par fendre une longueur en suivant le même fil, ceci pour permettre l'ouverture de la canne.
Faire attention à ne pas fendre la canne en deux en tapant en profondeur, ce qui aurait pour effet de séparer la canne en deux moitié, alors qu'il est préférable de garder le déroulé d'un seul tenant.

B. Fendre en alternant les fentes autour du tube

Cliquez pour agrandir l'image
Au niveau des noeuds, on aura pris soin de ne pas briser les cloisons internes avec une tige de fer, pour que la canne garde sa consistance sous les coups donnés.

C. Le déroulé 

Cliquez pour agrandir l'image
Saisissez promptement la canne en glissant vos doigts dans la première fente qui courre sur tout la longueur. Ecartez progressivement les extrémités en vous aidant d'un pied qui bloquera l'une d'elle au sol, pendant le déroulé de la partie supérieure.
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

Et voilà

Cliquez pour agrandir l'image
Il suffit de bien tordre cette nouvelle "planche", trouver une façon de la faire sécher bien à plat, et les tresser en elles...
Cliquez pour agrandir l'image
Cliquez pour agrandir l'image

Les pieds dans le plat...ça craque et ça tiens

Prêt...?

Apporter sa contribution


N'hésitez pas à m'écrire si vous avez besoin de précisions, ou pour faire part d'une remarque technique. J'ai pour habitude de répondre aux mails (ce qui n'est pas très tendance je vous l'accorde), et avec plaisir, lorsqu'il s'agit de partager des connaissances. 


Juju - 2009-2010 - Il suffit juste d'avoir reçu le don, celui d'être vivant